L'ile Clémentine

Ce matin, j'ai enfourché mon vélo pour aller à la découverte de l'ile Clementine. L'endroit est sauvage et je n'y ai croisé que deux ou trois promeneurs.


J'ai été subjuguée par ces arbres du bord de Loire. Le fleuve, lors des grandes marées, envahit une partie de l'ile. Lorsque l'eau se retire, elle emporte avec elle la terre de la rive. Si bien, que les racines sont mises à nues et transforment ces arbres en créatures surnaturelles.

Assise en face d'eux, il m'a semblé un instant qu'ils pouvaient se déplacer.



64 vues0 commentaire